La ville d’Auxerre abrite quelques  illustres pâtissiers dont le Faire-savoir est à la hauteur du talent.
En Avallon, il en est un plus discret. Et pourtant, les saveurs sont là. Elles apportent l’émotion culinaire, le plaisir suprême, le bonheur  de savourer l’instant présent.

Après avoir franchi quelques portes, nous nous sommes glissés dans le labo de l’Atelier du Mylor. Et là devant nous, la révélation du secret. Ce four ancien apporte la juste chaleur, cela frise l’évidence.

Nous avons donc ouvert le ventre de la bête découvrant un plat garni de noisettes du Piémont calibre 13/15… Un produit d’excellence. Pas banal dans nos arrières boutiques bourguignonnes. Mais le talent du pâtissier n’était pas dans le plat.

 

Juste derrière nous en revanche, Christophe et Catherine, son épouse, étaient posés, en face l’un de l’autre. D’un geste assuré, ces deux-là donnaient la vie à de nombreux petits Mylor ®.

Appareil photo en main, nous n’avons rien loupé. Alors patience, au prochain article, nous vous révélerons comment naissent ces confiseries dont le parfum nourrit le cœur des avallonnais initiés.

On s’est régalé à l’atelier du Mylor dans une ambiance gourmande et appliquée. Pardonnez-nous, mais l’on ne résistait pas à vous montrer la chambre nuptiale avant de faire la présentation du bébé… Comme Meghan Markle, il nous est nécessaire de prendre le temps. Promis, très vite, on vous présente le Royal baby d’Avallon.

Pin It on Pinterest

Partagez sur