Ne marche-t-on pas sur la tête ?

Depuis quelques semaines, notre gouvernement communique régulièrement avec des messages de peur ! Une détonation dans certaines familles qui ne font plus preuve de nuances dans leurs réflexions et leurs agissements. En effet comment comprendre des mesures prises contre les soignants ou les autres personnels qui se mettent au service de notre société ? Une aberration qui rend triste. Face à un virus huit fois moins contagieux qu’une gastro-entérite,  le respect du confinement et des mesures barrières permettent pourtant à la grande majorité d’entre nous de passer au travers d’une contamination.

De quoi avons-nous peur ?

Ce 07 avril 2020, au niveau mondial, un peu moins de 75 000 morts du Covid-19 sur une population de 7, 776 milliards de petits humains. Malgré cette pandémie qui affole la planète, la jolie boule bleue s’est alourdie de presque 22 millions de pollueurs en puissance depuis le 1er janvier. La maladie des hommes ne frêne donc pas notoirement la maladie de la Terre contaminée par l’Humanité.

La pandémie devrait être une chance pour chacun de nous. Une opportunité pour prendre du recul, s’ouvrir en tolérance et en fraternité dans une volonté ancrée de respecter toujours plus notre environnement.

Or vous êtes 33,3% des participants à ce sondage à considérer que le gouvernement doit entrer dans un déni de démocratie pour juguler la pandémie.  Une réponse contraire aux valeurs évoquées ci-dessus. On peut d’ailleurs craindre que ce chiffre ne soit en augmentation en cas de la poursuite du confinement pendant les beaux jours.

Merci à tous ceux qui ont pris quelques instants pour nous renseigner sur l’ampleur de la peur … dans les cœurs !

 

Les termes de notre sondage :

Géolocaliser la population pour juguler le covid-19

Alors que les chinois donnent des leçons de gouvernance aux démocraties pour juguler le virus, accepteriez-vous que les individus soient géolocalisés pour empêcher les contrevenants d’enfreindre les règles de confinement ?

Cela ne sera pas le cas avec les nouvelles attestations sur Smartphone disponibles le lundi 06 avril via le site du Ministère de l’Intérieur mais la peur de ce virus vous inciterait-elle à accepter une surveillance totale des sorties, et des éventuels flux vers les résidences secondaires ?

Une question qui ne se poserait pas en l’absence de pandémie, mais “en période de guerre”, les gouvernants doivent-ils faire confiance au civisme ou imposer leur politique à tout prix ?

Votre réponse :

Pin It on Pinterest

Share This