La reprise du magazine papier en Novembre 2018

 

“Quand on touche le fond, on ne peut que remonter” dit la sagesse populaire. Si l’on s’extrait du noir et que l’arrachement des profondeurs est assez rapide pour franchir l’écume des surfaces, la première bouffée d’air est difficile à décrire : elle brûle vos poumons avant d’incruster chaque moment présent avec une force inconnue. Cette vie qui entre en vous, vous révèle des gens extraordinaires et vous fait oublier les individus toxiques.

Le placement de mes trois jeunes enfants dans un foyer en Estonie à trois heures de la Russie stoppait un vraisemblable exil définitif vers la Chine … Un sentiment de retrouvailles inespérées au lendemain d’une vie familiale cataclysmique. Et pourtant, on ne change pas brutalement de vie en un claquement de doigts. Il était nécessaire de prendre du recul sur  un second mariage désastreux au cours duquel je devenais un homme moins bon, moins reluisant, pour devenir l’auteur d’une faillite violente de mes valeurs et de mes biens.

Après la tourmente, aux côtés de mes jeunes enfants, la vie se ravive sous l’impulsion d’une femme lumineuse qui me révèle. A ses côtés, les amis retrouvés et la force insoupçonnée d’un pays qui protège les siens. En Estonie, l’Ambassade de France choie les petits enfants franco-chinois au-delà de l’imaginable, et permet leur retour au pays dans une joie indescriptible. Dans l’Yonne, préfecture, juges, procureur et services de l’enfance apportent leur pierre à la reconstruction des enfants.

Enfin, les partenaires de ce magazine ! De très belles personnes qui représentent diverses enseignes ou institutions de l’Yonne. L’Esprit Decathlon, le travail de fonds de Sandra Leite, d’Edith Anny Izsak, la patience de Nathalie Theloy (Curves), la force des gérantes de Plein Frais, tous nos partenaires ont été des acteurs engagés et volontaires à nos côtés pour la reprise du magazine.

Prenez le temps de lire les articles qui leur sont consacrés, et surtout, rencontrez-les car ils ont du cœur et sont une chance pour l’avenir de notre territoire. Ils sont aussi les acteurs de notre retour à la plénitude. Que ces 48 pages vous confortent dans une évidence : Vivre dans l’Yonne est une chance !

Madame Claudia Delmas-Scherer, ambassadrice de France en Estonie aux côtés du papa et des enfants réunis. Photo prise en janvier 2018 par le 1er conseiller, M. Julien Paupert

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This
X