Un livre de votre passé intime

devient un objet unique et rare

Entre la Grenouille et Saint-Lazare

Rencontrez un dinosaure de la tradition

 

Le Petit Prince

La couverture du livre de Saint-Exupéry

Crapaud buffle

et peau d’autruche

La voie royale

Dans les années 70-80, la prestigieuse école Estienne, à Paris, dispensait des formations à part entière pour les différents métiers du livre… Pour se revendiquer relieur, doreur ou restaurateur de reliures, il fallait justifier de cursus et de réussites aux examens spécifiques à chaque profession.

Comme une évidence, François Barbance s’engageait sur cette voie dans la lignée de Jean-François, le paternel dont la renommée sonnait comme une illustre référence.

Jadis implanté rue Dauphine, l’ancien reconstruisait les livres précieux, au service d’une large clientèle dont la Présidence de la République, le Vatican ou la Grande Loge de France.

On imagine la fierté du Maître ouvrier qui voit ses ouvrages passer des mains du Général de Gaulle à la reine d’Angleterre ou au président soviétique Khrouchtchev. Ainsi la Famille Barbance se montrait-elle le digne successeur  des Simier, Petit, ou Yseux dans un atelier créé en 1780. Un établissement prestigieux qui avait notamment servi les rois et reines de France.

Jean-François côtoyait Picasso, Bernard Buffet et autres peintres de l’époque. Puis vint le temps de quitter le quartier latin, en direction de la campagne. La maman de François renouait alors avec ses souvenirs d’enfance. Et la famille s’installait au pied de l’église Saint-Lazare à Avallon. Elle conservait alors sa clientèle d’exception, la servant avec un savoir-faire et des outils précieux d’un autre temps.

En Avallon, on cultive la Tradition

Aujourd’hui, l’Atelier du père s’y trouve encore. La maman, rayonnante vous offre un sourire qui n’a pas subi les hommages du temps. Le fils, tel un enfant passionné, se plaît à cultiver les Arts du livre.

A 57 ans, il est assurément un dinosaure de la tradition. François est né dans la reliure; il en connaît ‘les ficelles’. Il a baigné dans la dorure et possède les fers et autres roulettes d’un autre temps. Cet univers, ces gestes, ces odeurs, il les a toujours connus et se souvient, avec émotion, de ce temps où son frère (doreur à la BNF) et lui passaient leurs journées à jouer dans l’atelier. Un savoir-faire (1) qui s’est imprégné chez les jeunes garçons avant de devenir des techniques maîtrisées en école et une science rare perfectionnée au fil d’une vie.

(1) On avait presque envie d’écrire Savoir-fers !

Offrez ce qui vous est cher !

Certains pensent que l’argent sur un compte fait la richesse d’un homme ! C’est possible ! Mais que dire de l’heureux propriétaire d’un livre ancien reconstruit selon les règles de l’Art ?
Rares sont les relieurs, doreurs, créateurs et restaurateurs de l’autre temps. Le
s heures de travail méticuleux ne sont pas facturées à la juste mesure ! Mais si vous aviez la chance de regarder François rebâtir votre livre dans le respect des traditions, vous comprendriez, en sortant, qu’entre vos mains, se trouve un trésor. Vous comprendriez combien vous êtes riche… d’un objet rare !

Faites donc une pause et retournez chercher le livre qui vous est le plus cher. Prenez rendez-vous chez François… (il se rendra disponible si vous venez de notre part)… Avec lui, redonnez une vie à ce trésor intime… Peut-être réussirez-vous à l’offrir à la personne qui compte le plus dans votre vie… comme un cadeau précieux, un don de vous !

Une collection remarquable de roulettes et fers à dorer

Remerciements

Merci à Yann de Récup’Bourgogne Solidaire pour la mise en relation avec François. Nous avons vu les yeux de notre ami s’illuminer à l’évocation du travail du Maître… Alors, on n’a pas hésité… On a foncé… Faites comme nous ! François, l’Atelier… cet Univers… sont un joyau du territoire.

3 Commentaires

  1. PRIVE liliane

    bonjour, un reportage très intéressant, on a des  » pépites » proches de chez nous, Grâce à toi Bertrand on découvre , les joyaux de notre région, merci , belle journée

    Réponse
    • bUrban

      Il est des gens dont la gentillesse et la bienveillance sont connues de tous.
      Liliane, femme de talent, tu fais partie de ceux-là… Je me réjouis donc de t’avoir apporté du plaisir au fil de cette page.

      Réponse
      • Michael

        Bonjour,

        J’avais fais un stage d’école chez Mr Barbance. Un monsieur qui fut très gentil et amoureux de sa passion, sans oublier qu’il fut un ami de Jean Marais et François Mitterand. D’ailleurs je me souviens aussi qu’il avait exposé une photo de lui prise lors d’un tournage de film ; il faisait le figurant dans un tome d’un guillotiné.

        Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This